Rentrée des classes et reprise du travail de terrain

/// Texte coécrit avec Cécile Fries-Paiola

Alors que les élèves des écoles primaires sont retournés en classe encadrés par un nouveau protocole sanitaire[1] après 3 semaines de pause[2], notre équipe se prépare à poursuivre l’enquête de terrain engagée dans plusieurs établissements de la métropole du Grand Nancy avant la fermeture pour les vacances de Pâques.

Virginie Derveaux et Cécile Fries-Paiola se sont rendues au collège Jean Lamour à Nancy, au collège La Fontaine à Laxou et à l’école élémentaire Jules Ferry à Malzéville accompagnées du photographe Bruno Comtesse, chargé de documenter le travail de terrain. Dans tous ces établissements, des relevés, des observations et des entretiens ont été réalisés afin de saisir concrètement ce qu’aura représenté en termes de fonctionnement l’application des protocoles sanitaires pour les établissements scolaires. Nous avons pu ainsi constater qu’une partie importante des difficultés que rencontrent ces établissements dans la gestion de la pandémie sont notamment liés à des problématiques plus structurelles – comme l’inadéquation entre l’architecture scolaire et l’évolution de l’organisation des formations et de la gestion du temps scolaire ­– mais aussi à un certain nombre de choix architecturaux qui sont, depuis des décennies, contraints par un très lourd arsenal réglementaire et un cadre économique très restreint. Nous avons pu également identifier quels sont les espaces qui, par leur caractéristiques, constituent des points névralgiques en ce qui concerne la gestion des flux et le respect de la distanciation sociale, ainsi qu’en termes d’entretien ; le nettoyage et la désinfection des locaux et du mobilier étant devenus un des points centraux dans la gestion de la crise sanitaire.

A cette date, nous avons obtenu des accords de principe pour accéder à huit autres établissements situés à au sein de la Métropole du Grand Nancy, mais aussi en Moselle, dans les Vosges et au Luxembourg. Vingt-trois établissements étaient ciblés initialement : ce corpus devrait très certainement atteint d’ici le début du mois de juillet. Nous poursuivrons ainsi cette enquête de terrain jusqu’à la pause des vacances d’été ou jusqu’à ce que le contexte sanitaire nous le permette.


[1] https://www.education.gouv.fr/covid19-mesures-pour-les-ecoles-colleges-et-lycees-modalites-pratiques-continuite-pedagogique-et-305467

[2]  Dont une semaine d’enseignement à distance et deux semaines de vacances.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.